Prix de photographie AIMIA | AGO

Passer au contenu

Chino Otsuka

Chino Otsuka utilise la photographie comme véhicule pour explorer les notions de mémoire et de soi, en lien avec le passage du temps. À l'âge de 10 ans, elle a volontairement quitté le Japon pour fréquenter une école alternative en Grande-Bretagne. L'expérience qu'a faite Otsuka de se familiariser avec un nouveau lieu, une différente langue et de nouvelles coutumes, à une période où elle était tout au développement de son identité d'adolescente, a profondément marqué sa photographie, ses œuvres vidéo et son écriture. Sa série Imagine me trouver moi ressemble à une collection de photos de voyage de deux femmes, l'une jeune, l'autre plus âgée, dans divers lieux du monde : Paris, Londres, place Tiananmen. Les sujets pourraient être des sœurs, ou une mère et sa fille. Or, en réalité, les deux sujets sont Otsuka elle-même, photographiée à différents moments de sa vie.

Par une insertion numérique d'images de sa vie adulte dans des photos de son enfance, Otsuka considère la relation souvent fluide entre passé et présent. Des œuvres antérieures, telles Été et TOKYO 4-3-4-506, explorent une dynamique semblable, avec l'artiste revisitant des lieux charnières de son enfance en tant qu'adulte – une école qu'elle a fréquentée, sa maison familiale –, véhiculant une impression délicate de mélancolie, de nostalgie et de l'impermanence du temps.

Portfolio

Imagine me trouver moi

Memoriography

Album photos

Générations

TOKYO 4-3-4-506

Été

Bio

Chino Otsuka est née à Tokyo et a immigré au Royaume-Uni à l'âge de 10 ans, pour fréquenter la Summerhill School, un pensionnat progressiste fondé sur la coéducation. Elle a étudié la photographie à la University of Westminster et a obtenu une maîtrise en photographie d'art du Royal College of Art. Ses œuvres ont été abondamment exposées au Royaume-Uni, ailleurs en Europe et en Asie. Elle a récemment fait l'objet d'une importante exposition personnelle au Huis Marseille Museum for Photography, Amsterdam, et a participé à des expositions de groupe au Helsinki Photography Festival; au Tokyo Metropolitan Museum of Photography; au Victoria & Albert Museum, Londres; au Los Angeles County Museum of Art; au Dong Gang Museum of Photography, Corée du Sud et à la Jehangir Art Gallery, Mumbai. Elle a également publié quatre livres au Japon en tant qu'écrivain, et a publié un premier ouvrage autobiographique à l'âge de 15 ans, qui fut largement salué. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques, dont celles du National Media Museum, Royaume-Uni; du Wilson Centre for Photography, Royaume-Uni; du Los Angeles County Museum of Art; du Huis Marseille Museum for Photography, Amsterdam, et du Tokyo Metropolitan Museum of Photography. La série Imagine me trouver moi has est devenue son œuvre la plus connue, exposée dans plus de 14 pays.