Prix de photographie AIMIA | AGO

Passer au contenu

La Photographe Canadienne Erin Shirreff Remporte le Prix de Photographie AIMIA | AGO 2013

Erin Shirreff reçoit un prix de 50 000 $ à la faveur d’un vote record du public

TORONTO – Le Prix de photographie Aimia | AGO a été remis ce soir à Erin Shirreff, artiste du Canada. D’une valeur de 50 000 $, ce prix a été attribué à la suite d’une participation record du public : quelque 25 000 personnes ont voté sur une période de dix semaines, jusqu’au 5 novembre dernier. Les autres candidats au prix, soit Edgardo Aragón (Mexique), LaToya Ruby Frazier (États-Unis) et Chino Otsuka (Japon/Royaume-Uni), reçoivent quant à eux un prix de 5 000 $ pour soutenir la recherche, la création et la production de nouveaux projets artistiques. Les quatre artistes auront aussi droit à une résidence de six à huit semaines en sol canadien, toutes dépenses payées, au début de l’année 2014.

Installée à New York, Erin Shirreff s’est fait connaître grâce à des œuvres qui amalgament d’une manière unique la photographie, la vidéo et la sculpture. Son travail suscite une réflexion sur la relation souvent paradoxale entre le temps, l’espace et l’image. Ses œuvres, qui ont récemment fait l’objet d’expositions en solo à la Galerie d’art contemporain de Vancouver (Colombie-Britannique), au White Cube de Londres (Royaume-Uni) et au Centre d’art Agnes Etherington de Kingston (Ontario), se retrouvent aussi dans les collections du Musée Solomon R. Guggenheim, du Musée des beaux-arts de Houston et du Metropolitan Museum of Art, entre autres.

Le vote s’est déroulé du 27 août au 5 novembre 2013, sur le site AimiaAGOPhotographyPrize.com et sur la page Facebook du prix. Le public a également pu voter lors de l’exposition du Prix de photographie Aimia | AGO 2013, qui se poursuit d’ailleurs jusqu’au 5 janvier 2014 au Musée des beaux-arts de l’Ontario.

Cette exposition présente deux des vidéos de longue durée d’Erin Shirreff, Lake et Moon, qui élargissent et explorent l’acte de regarder. Réalisées à partir de centaines de photographies individuelles prises dans son atelier, ces œuvres annulent les notions de temps et d’espace, en fluctuant entre effets naturels et artificiels, entre immobilité et mouvement. Lake est issue d’une image de la vallée de l’Okanagan, située près de Kelowna en Colombie-Britannique, où Erin Shirreff a grandi.

« Cette année, tous les candidats avaient du talent à revendre, et nous avons été ravis de la réponse du public, qui a voté par milliers, a commenté Matthew Teitelbaum, directeur et chef de la direction du Musée des beaux-arts de l’Ontario. Étant donné son accessibilité et le large soutien qu’il apporte à la photographie contemporaine canadienne et étrangère, ce prix, offert dans le cadre d’un partenariat avec Aimia, est franchement novateur. »

« Nos sincères félicitations à Erin Shirreff et aux autres candidats, a déclaré Vince Timpano, président et chef de la direction d’Aimia au Canada. Soutenir les arts est un des piliers de la vocation sociale d’Aimia. Notre partenariat avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario nous permet de récompenser de grands talents de la photographie contemporaine, du Canada comme d’ailleurs, et nous en sommes honorés. »

Les gagnants précédents du Prix de photographie Aimia | AGO, auparavant connu sous le nom de Prix Grange, étaient la photographe Jo Longhurst du Royaume-Uni (2012), Gauri Gill de l’Inde (2011), le photographe canadien Kristan Horton (2010), Marco Antonio Cruz du Mexique (2009) et la photographe canadienne Sarah Anne Johnson (2008). Pour en savoir plus sur le Prix de photographie Aimia| AGO et connaître les dernières nouvelles, consultez le site AimiaAGOPhotographyPrize.com et suivez @AimiaAGOPrize sur Twitter.

- 30 -

À PROPOS DU PRIX DE PHOTOGRAPHIE AIMIA | AGO
Le Prix de photographie Aimia | AGO est le plus prestigieux prix canadien dans le domaine de la photographie et l’un des plus importants programmes de reconnaissance artistiques et culturels dans le monde. Chaque année, ce prix permet de verser plus de 85 000 $ directement aux photographes. Il comprend une exposition annuelle au Musée des beaux-arts de l’Ontario, une exposition en ligne à aimiaagophotographyprize.com, des résidences pour les artistes internationaux, des programmes publics et un programme de bourses d’études complet.

À PROPOS D’AIMIA
Aimia, un chef de file mondial de la gestion de la fidélisation, possède des compétences uniques et une expertise avérée pour ce qui est d’offrir des services de fidélisation propriétaire, de lancer et de gérer des programmes de fidélisation coalisés, de créer de la valeur grâce à l’analytique de la fidélité et de susciter l’innovation dans l’espace numérique et mobile en émergence. Au Canada, Aimia possède et exploite Aéroplan, le programme de fidélisation coalisé par excellence du Canada, ainsi qu’une division de fidélisation propriétaire qui conçoit, lance et exploite de nouveaux programmes pour ses clients. Aimia offre aussi des services d’analyse de données de pointe grâce à la série d’outils que propose Intelligent Shoppers Solutions, et elle détient une participation minoritaire dans Cardlytics, une pionnière du marketing transactionnel dans le secteur des services bancaires. Pour en savoir plus, visitez le site www.aimia.com.

À PROPOS DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE L’ONTARIO
Fort de sa collection de plus de 80 000 œuvres d’art, le Musée des beaux-arts de l’Ontario figure parmi les musées d’art les plus réputés d’Amérique du Nord. Il permet de vivre à chaque visite une expérience artistique exceptionnelle, que ce soit grâce à la vaste collection du Groupe des sept, aux prestigieuses œuvres canadiennes, à la galerie d’art africain, à l’art contemporain avant-gardiste ou au chef-d’œuvre de Pierre Paul Rubens, Le Massacre des Innocents. En 2002, le généreux don de Kenneth Thomson, soit 2 000 remarquables œuvres d’art canadiennes et européennes, a inspiré Transformation AGO, un projet d’agrandissement aux lignes audacieuses dessiné par l’architecte de renommée mondiale Frank Gehry; ce projet a donné lieu en 2008 à l’une des réalisations architecturales nord-américaines les plus saluées par la critique. Parmi ses points d’intérêt, notons la Galleria Italia, une sublime réalisation de bois et de verre qui s’étend sur un pâté de maisons, et l’escalier en spirale, souvent photographié, qui invite les visiteurs à explorer ce cadre exceptionnel. Le Musée offre un programme d’adhésion active aux avantages très intéressants, et le Centre d’apprentissage de la famille Weston propose des programmes artistiques et créatifs attrayants pour les enfants, les familles, les jeunes et les adultes. Visitez le site ago.net pour en savoir plus sur les expositions spéciales à venir ainsi que les restaurants et les boutiques du Musée, pour vous inscrire aux programmes et pour acheter des billets ou un abonnement.

Le Musée des beaux-arts de l’Ontario est financé en partie par le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport de l’Ontario. Son fonctionnement est également assuré grâce au soutien de la ville de Toronto, du Conseil des arts du Canada et des membres, donateurs et partenaires du secteur privé qui apportent de généreuses contributions.

Le Musée remercie Aimia, partenaire signataire du programme de collection photographique et partenaire fondateur du Prix de photographie Aimia | AGO, pour son généreux soutien.

Demandes de renseignements des médias

Lindsey Coulter
Arts et communications
LCoulter@artscom.ca I 416 966-3421, poste 207

Sabrina Bhangoo
Aimia
Sabrina.Bhangoo@aimia.com I 647 329-5123

Caitlin Coull
Musée des beaux-arts de l’Ontario
Caitlin_Coull@ago.net I 416 979-6660, poste 364