Prix de photographie AIMIA | AGO

Passer au contenu

Jury

Photo by Per Kristiansen

Kader Attia

Kader Attia a passé son enfance entre la France et l'Algérie, entre l'Occident chrétien et le Maghreb islamique. Avec les années, il a fini par sentir « qu'être entre deux » était au cœur de son identité. Se servant de sa propre expérience, qui a été définie par plusieurs cultures simultanément, Attia explore l'impact de la culture occidentale et du capitalisme politique sur le Moyen-Orient, l'Afrique, l'Asie et l'Amérique latine, ainsi que la manière dont cette tension résiduelle de lutte et de résistance à la colonisation agit sur l'esprit de tout immigrant, comme s'il fut lui-même un territoire. Bien que chaque nouvelle série d'Attia soit réalisée avec des matériaux et des symboles différents, et à échelles variées, elle pose invariablement un regard soutenu sur les dimensions poétiques et les complexités de la vie contemporaine.


Elizabeth Smith

Elizabeth Smith est directrice générale, conservation, au Musée des beaux-arts de l'Ontario (MBAO). Elle occupait au préalable les postes de conservatrice en chef et directrice adjointe des programmes, au Museum of Contemporary Art de Chicago, et de conservatrice, au Museum of Contemporary Art de Los Angeles. Historienne de l'art et professionnelle du milieu des musées de réputation internationale, son travail de commissariat et ses écrits ont traité d'une variété de sujets dans les arts visuels, l'art public et l'architecture du milieu du xxe siècle à nos jours. Parmi ses réalisations figurent les expositions Blueprints for Modern Living: History and Legacy of the Case Study Houses; At the End of the Century: 100 Years of Architecture et d'importantes expositions monographiques, notamment sur les artistes Jenny Holzer, Lee Bontecou, Kerry James Marshall, Roberto Matta, Catherine Opie, et Donald Moffett. Sous sa direction en matière de commissariat, le MBAO a présenté au public torontois, canadien et international des expositions de grande envergure, telles Chagall and the Russian Avant-Garde: Masterpieces from the Collection of the Centre Pompidou, Paris et Picasso: Masterpieces from the Musée National Picasso, Paris et plus récemment Frida and Diego, Passion, Politics and Painting.


Urs Stahel

Urs Stahel agi en tant que directeur, commissaire et directeur éditorial/rédacteur en chef de Fotomuseum Winterthur depuis 1993. Auparavant, de 1982 à 1992, M. Stahel a travaillé comme commissaire et critique d'art indépendant, rédacteur en chef du magazine culturel DU, et maître de conférences en histoire de l'art et de la photographie à la School of Art and Design Zurich.

Il a agi comme commissaire, directeur de publication et/ou auteur de plusieurs expositions et publications, telles Lewis Baltz: Regel ohne Ausnahme, Zurich-Berlin-New York, 1993; Axel Hütte – Theorea, Winterthur, 1997; Remake Berlin, Göttingen, 2000; Boris Mikhailov – A Retrospective, Zurich, 2003; Zoe Leonard, Winterthur-Göttingen, 2007; Darkside I – Photographic Desire and Sexuality Photographed, Winterthur, 2008; Darkside II – Photographic Power and Violence, Disease and Death Photographed, Winterthur-Göttingen, 2009, et Ai Weiwei –  Interlacing, Winterthur-Göttingen, 2011


Présentateurs

Yael Bartana

Yael Bartana est une artiste et cinéaste d'origine israélienne qui partage aujourd'hui son temps entre Amsterdam, Berlin et Tel Aviv. Réalisée entre 2007 et 2011, sa trilogie filmique And Europe will be Stunned a été présentée au pavillon polonais de la Biennale de Venise 2011. Les films traitent des activités d'un mouvement de renaissance juive en Pologne inventé par Bartana. « Ceci est une histoire très universelle, commente l'artiste; à l'instar de mes œuvres antérieures, j'ai traité l'Israël comme une sorte de laboratoire social, l'observant toujours depuis l'extérieur. » En 2010, elle a remporté le prix Artes Mundi pour une œuvre qui incite fortement à réfléchir à la condition humaine.


Photo: Lina Bertucci © The Solomon R. Guggenheim Foundation, New York

Jennifer Blessing

Jennifer Blessing est conservatrice principale de la photographie au Solomon R. Guggenheim Museum, New York. En 2012, elle a coorganisé Rineke Dijkstra: A Retrospective, ainsi que la présentation du Guggenheim de l'exposition Francesca Woodman du San Francisco Museum of Modern Art. Elle compte également parmi ses réalisations récentes les expositions Haunted: Contemporary Photography/Video/Performance, qui a voyagé au Guggenheim Museum Bilbao, et Catherine Opie: American Photographer. Pour le Deutsche Guggenheim, Berlin, elle a conçu l'exposition True North and Jeff Wall: Exposure. Blessing prépare actuellement la présentation new-yorkaise de Carrie Mae Weems: Three Decades of Photography and Video, une exposition conçue à l'origine par le Frist Center for the Visual Arts, à Nashville, qui ouvrira au Solomon R. Guggenheim Museum en janvier 2014. En plus d'organiser les expositions photographiques du Solomon R. Guggenheim, Blessing est responsable du développement de la collection de photographie du musée.


Karen Irvine

Karen Irvine est conservatrice et directrice adjointe du Museum of Contemporary Photography (MoCP) du Columbia College, Chicago. Elle a organisé plus de quarante expositions de photographie contemporaine pour le MoCP et pour d'autres institutions et organismes, dont le Hyde Park Art Center;  le Rockford Art Museum, Illinois; le Lishui International Photography Festival, Chine; la Daegu Photography Biennale, Corée du Sud, et le New York Photo Festival. Irvine a participé à plusieurs publications en tant qu'auteur, dont FOAM, Art on Paper et Contemporary, et les mongraphies Ann Lislegaard: Eyes Wide Open (The Royal Museum of Photography, Copenhague); Laura Letinsky: Alone Somewhere (Galerie Kusseneers, Anvers), Paula McCartney: Non-flights of Fancy (Princeton Architectural Press, New York), Barbara Probst: Exposures (Steidl, Göttingen), Redheaded Peckerwood de Christian Patterson (MACK, Londres, 2011), et Speak to Me de Stefan Heyne (Hatje Cantz, Ostfildern, 2012), parmi d'autres. Elle est détentrice d'un baccalauréat en français et en relations internationales de la Tufts University, Massachusetts, et d'une maîtrise en photographie de la FAMU (académie de film et de télévision), Prague, et d'une maîtrise en histoire de l'art de la University of Illinois at Chicago.


Michiko Kasahara

Née à Nagano, Michiko a obtenu un baccalauréat en sociologie de la Meiji Gakuin University, Japon, en 1983, et une maîtrise en photographie du Columbia College de Chicago, en 1987. Elle a été conservatrice au Tokyo Metropolitan Museum of Photography, de 1989 to 2002, et au Museum of Contemporary Art Tokyo, de 2002 à 2006. Depuis 2006, elle est conservatrice en chef du Tokyo Metropolitan Museum of Photography. Michiko travaille également comme enseignante. Elle a organisé plusieurs expositions, dont MOT annual 2005: Life Actually, une exposition d'œuvres de femmes japonaises contemporaines au Museum of Contemporary Art Tokyo, en 2005, Mother's Ishiuchi Miyako, pour le pavillon japonais de la Biennale de Venise 2005, et Love's Body, Art in the Age of AIDS, en 2010.  Elle a reçu différents prix pour des essais, et fut honoré, en 2002, d'un prix de la Photographic Society of Japan.


Mark Lanctôt

Mark Lanctôt travaille actuellement comme conservateur au Musée d'art contemporain de Montréal (MACM). Il y a organisé des expositions personnelles de Yannick Pouliot, Tacita Dean, Marcel Dzama, Runa Islam, le tandem Daniel Young et Christian Giroux, Pierre Dorion et Michel de Broin, ainsi qu'une exposition d'œuvres de la collection du Musée, intitulée …other spaces. Il a aussi coorganisé une rétrospective majeure de l'artiste abstrait canadien Claude Tousignant, et a fait partie de l'équipe de commissariat des deux éditions de la Triennale québécoises du Musée. M. Lanctôt a également coordonné pour le MCAM une présentation de Treehouse Kit de l'artiste israélien Guy Ben Ner et de l'exposition itinérante Nomenclature de l'artiste Arnaud Magg. Ses écrits ont été publiés dans Canadian Art et Esse : Art + opinions.  En collaboration avec les commissaires Lesley Johnstone, Peggy Gale et Gregory Burke, il prépare actuellement la prochaine Biennale de Montréal, prévue pour l'automne 2014.


Helga Pakasaar

Helga Pakasaar est une commissaire d'art contemporain et écrivain qui vit et travaille à Vancouver. En plus de sa pratique indépendante, elle travaille comme conservatrice à la Presentation House Gallery, North Vancouver, depuis 2003, et a travaillé au préalable comme conservatrice à la Art Gallery of Windsor et à la Walter Phillips Gallery,  Banff. Elle a produit plusieurs expositions, commandes d'œuvres et publications d'art contemporain, portant une attention toute particulière à la photographie et à l'art médiatique. Rossella Biscotti, Keren Cytter, Stan Douglas, Walid Ra'ad et Simon Starling figurent parmi les artistes qu'elle a présentés. Elle produit également des expositions de recherche sur la photographie historique et vernaculaire. Ses projets les plus récents présentaient des œuvres des artistes photographiques de Vancouver des années1980, Marianne Wex et Anna Oppermann. En 2013, elle a été récompensée du Alvin Balkind Curator Prize. 


Photo: Alejandra Quintero

Jose Roca

José Roca est un commissaire colombien travaillant depuis Bogotá. Il est actuellement conservateur adjoint Estrellita B. Brodsky de l'art de l'Amérique latine au Tate Modern, Londres, et directeur de FLORA ars+natura, un espace indépendant pour l'art contemporain à Bogotá. Il a dirigé pendant dix ans le programme d'art de la Banco de la República, à Bogotá. Roca a été cocommissaire de la première Trienniale polygraphique de San Juan, Porto Rico (2004), de la 27e Bienal de São Paulo, Brésil (2006) et de la Encuentro de Medellín MDE07 (2007), et a été le directeur artistique de Philagrafika 2010, la triennale internationale de Philadelphie célébrant l'estampe dans l'art contemporain. Il a agi à titre de juré pour les prix de la 52e Biennale de Venise (2007), et a été le commissaire en chef de la 8e Bienal do Mercosul, à Porto Alegre, Brésil (2011). Il est l'auteur de Transpolitical: Art in Colombia 1992-2012.


Bisi Silva

Bisi Silva est une commissaire indépendante et la fondatrice et directrice du Centre for Contemporary Art, Lagos (CCA, Lagos), qui a ouvert ses portes en décembre 2007. Elle a été cocommissaire de l'exposition The Progress of Love, une collaboration transcontinentale entre trois organismes/institutions aux États-Unis et au Nigeria (octobre 2012 à janvier 2013), cocommissaire de J.D. ‘Okhai Ojeikere: Moments of Beauty, au musée Kiasma, Helsinki (avril à novembre 2011), et cocommissaire de la 2e Biennale d'art contemporain de Thessaloniki, Grèce, Praxis: Art in Times of Uncertainty, en septembre 2009. En 2006, elle a été une des conservatrices de la Biennale de Dakar, au Sénégal. Silva a aussi participé à plusieurs conférences et symposiums internationaux, a rédigé des essais pour diverses publications, ainsi que pour des magazines d'art internationaux. Par ailleurs, elle fait partie du comité éditorial de N.Paradoxa, une revue d'art féministe, dont elle fut la rédactrice invitée pour l'édition Afrique et Diaspora africaine (janvier 2013).